Tous les conseils des experts Wolf

Découvrez les conseils des EXPERTS WOLF pour choisir la solution WOLF correspondant à vos besoins, tout savoir sur l'entretien et sur les gestes à adapter pour réaliser des économies d'énergie.
Retour

Faire des économies d’énergie

Réaliser des économies de chauffage dans des bâtiments anciens

Les bâtiments anciens ont souvent beaucoup de charme et dégagent une atmosphère chaleureuse. Pour autant, chauffer un logement ancien peut rapidement devenir un gouffre financier.

Découvrez les conseils WOLF pour bien chauffer votre logement et réalisez des économies d’énergie.

  1. Chauffer de façon économique et durable des bâtiments anciens
Le chauffage de la maison et la production d'Eau Chaude Sanitaire (E.C.S) représentent à eux seuls 70 % de la consommation énergétique annuelle !

Plus le bâtiment et les appareils de chauffage sont anciens, plus les coûts sont élevés.

Avec les nouvelles normes de construction, les maisons ou immeubles sont moins énergivores : une maison construite dans les années 1940 consomme environ deux fois plus d'énergie qu'une maison ou un immeuble construit après 2001.

Afin de solutionner le problème, l’Etat a mis en place des subventions permettant de changer son système de chauffage, à moins frais, pour une solution moins énergivore et plus écologique.

Découvrir les aides chauffage WOLF >>

Outre le changement de chauffage, voici quelques conseils WOLF et gestes à adopter au quotidien pour alléger de façon durable sa facture d’énergie.
  1. Les appareils de chauffage
Au-delà de l'état des bâtiments, le choix de l’appareil de chauffage est un élément clé et à une incidence sur votre facture de chauffage (chaudière basse température, chaudière à condensation, pompe à chaleur…).

Le choix du combustible (bois, gaz, fioul…) a également un impact incidence sur le montant total de vos factures.

Découvrir les appareils de chauffage WOLF >>

 
  1. L’isolation du logement
L’isolation des bâtiments joue également un rôle important. Des murs ou des fenêtres mal isolés provoquent une déperdition de chaleur et alourdissent la facture chauffage annuelle. Une mauvaise isolation peut également provoquer un autre phénomène : l’apparition de moisissure. Dans les pièces remplies de meubles ou d’objets, la circulation de l'air est perturbée ce qui accentue l’apparition de moisissure.

 
  1. La hauteur sous plafond
Une des caractéristiques appréciées dans les immeubles anciens est la hauteur sous plafond. Outre le côté esthétique, la hauteur des plafonds augmente souvent les coûts de chauffage. En effet,  ces pièces ont besoin de plus d'énergie thermique pour être correctement chauffée et/ou maintenir la chaleur à la température de consigne choisie.

Le principe physique de la convection est simple : l'air chaud monte et stagne en haut de la pièce. Avec un système de chauffage mal adapté ou mal entretenir, une sensation de répartition inégale de la chaleur dans la pièce peut se faire sentir avec une sensation de chaleur au niveau de votre tête et un froid polaire au niveau de vos pieds.

  1. Des appareils de chauffage vétustes
Les appareils de chauffage au fioul et au gaz sont les principaux sur le marché actuel.  Si le système de chauffage a correctement été installé et entretenu, vous pouvez en profiter pendant plusieurs années. Cependant, plus vous garder un chauffage longtemps plus les réparations peuvent devenir onéreuses.

En fonction du devis effectué la meilleure solution est parfois de changer vos appareils plutôt que de les réparer !

  1. Les températures conseillées

Chaque personne ressent le froid ou le chaud de manière différente. Pour autant surchauffer un logement a un impact négatif sur votre facture de chauffage.

Si vous habitez dans un logement ancien avec un haut plafond, vous allez avoir le mauvais réflexe de mettre une température élevée dans la pièce pour obtenir rapidement de la chaleur. La fluctuation des consignes des températures à un impact sur votre facture de chauffage. Chez WOLF, nous vous conseillons de mettre vos radiateurs ou votre thermostat d’ambiance sur la température idéale de votre pièce et de laisser la pièce se réchauffer de manière progressive. Dans les pièces de vie principales, la température ambiante conseillée avoisine les 20°C.

Bon à savoir : en abaissant la température ambiante de seulement 1°C, vous pouvez réduire votre consommation d'énergie de 6% !

En fermant la porte des pièces de votre logement peu ou pas chauffées, vous garderez plus facilement la chaleur dans les autres pièces. En diminuant la température la nuit, réalisez facilement des économies d’énergie. Attention, en hiver, la température des pièces ne doit pas être inférieure à 17°C pour éviter l’apparition de la moisissure.
  1. La ventilation

Ventiler son logement au quotidien est primordial et contribue au bien-être. En hiver, cependant, la ventilation remplit d'autres fonctions. Cette dernière permet de lutter contre la formation de moisissures et contre les coûts de chauffage élevés.

En effet, l’air intérieur est bien plus pollué que l’air extérieur. Bien qu’il existe de nombreux systèmes de ventilation mécanique (VMC), ouvrir 2 fois par jour ses fenêtres entre 5 et 10 mins reste le moyen le plus facile et le plus efficace pour renouveler l’air de son logement et réaliser des économies d’énergie. Pour éviter de faire rentrer de la pollution dans votre logement, il est préférable d’aérer son logement le matin ou en fin de journée.